Fails

Non mais fichez moi la paix !

Avouez ! Vous le pensez ou le dites souvent. C’est quand même pas Dieu possible d’être sollicitée ainsi en permanence.

Voilà ce qu’il faut dire aux futures mamans. Même si on s’en doute un peu, la réalité n’en est pas moins dure. A peine les yeux ouverts, il faut préparer le petit-déjeuner (et à partir de ce moment-là, ton petit mec va avoir faim et réclamer à manger toute la journée), laver, habiller, ranger, nettoyer, déposer, jouer (quand même), ranger, nettoyer, cuisiner, aller chercher, nourrir, ranger, nettoyer, coucher, jouer, déposer, cuisiner, aller chercher, laver, nourrir, changer, coucher. Là-dedans, il faut évidemment changer des couches, moucher des nez, essuyer des larmes, torcher des derrières. Et si on a un peu de chance, remplir quelques papiers, passer quelques coups de fil (« je m’excuse, je n’ai pas bien entendu car mon fils pleure – je dois télécharger quel formulaire ??? ») et éventuellement bosser un peu ! Oubliez les cafés entre copines, les sessions à la gym ou toute autre forme de vie sociale. C’est mort. Vous regarderez vos séries préférées avec du retard. Si vous ne les zappez pas complètement. Le coiffeur, ça attendra, la manucure, ça attendra…

En ce qui me concerne, le coiffeur, ça a attendu jusqu’à hier. Plus de 4 mois de crinière impossible à gérer… j’ai craqué. J’ai opté pour le changement radical (c’est un peu symbolique : le changement, la légèreté, la couleur… et en plus bébé ne pourra plus jouer à Raiponce dans mes cheveux). Adieu environ 25cm de longueur, je dirais !

2016-03-05 12.51.23

Pour un billet sur la révolution capillaire (pourquoi pas ?) symbolique, sur un blog génial, écrit par une nana en or, c’est par ici : Le Syndrome du Neurone Unique.

Bref, revenons à nos moutons mes gosses (enfin tes gosses aussi, me dis pas le contraire). Même si j’ai un moral d’acier et un puits de patience sans fond assez profond, parfois j’ai envie de zigouiller du mioche.

Alors pourquoi mes enfants sont encore en vie ?

Je les aime d’un amour fou mais ça ne suffit pas à rester en vie. Bon, ça aide un peu leur espérance de vie…

Je n’ai pas beaucoup d’options genre « je sors m’aérer la tête » mais dès que j’en ai, je les saisis. J’ai une intervenante (très, très gentille – j’ai envie de pleurer quand je la vois) ADMR, qui vient une fois par semaine et qui s’occupe des enfants pendant que je file m’occuper de papiers, de petites courses, etc. Mine de rien, prendre la voiture seule, c’est assez kiffant (et tellement plus rapide).

Je bannis les enfants dans leur chambre. Non mais ils ont une chambre de 21m² avec de nombreux jouets mais ils préfèrent forcément être en bas. Le Chevalier peut s’y occuper un petit moment avec ses Lego mais sa petite soeur rechigne à quitter mes côtés.

Si c’est vraiment trop dur, je pose Bébé dans son lit (le truc qu’il ne connait pas trop encore), je ferme la porte de la chambre et je vais m’asseoir et respirer un bon coup. Qui eût cru qu’un truc aussi simple que respirer permettrait de ne pas commettre de meurtre ?

Il y a encore la pause zen. Même au milieu du chaos, un thé ou une infusion, du chocolat ou une petite douceur aident à relativiser. Parfois, il faut même revoir ses ambitions à la baisse. Cette période va passer beaucoup trop vite. Bientôt, je serai nostalgique de ces années. Tant pis si c’est le bazar.

J’ai commandé « J’ai tout essayé » d’Isabelle Filliozat, que j’aime beaucoup écouter sur le Web. J’ai hâte de la lire !

51iet68haol-_sx351_bo1204203200_

Non, la vraie difficulté de cette hyper sollicitation c’est de n’être jamais seule. Vous l’aurez deviné, je n’ai pas vraiment envie de tuer ma progéniture. Ils ne sont pas en danger (si ce n’est d’étouffer sous mes câlins).

Hier, je regardais des photos de mes deux premiers et mon coeur se serrait de voir comment le temps passe vite. Je ne veux pas être une maman qui crie. Je ne fais pas que ça, loin de là même,mais il faut bien avouer que je me sens poussée à bout et que ça se sent. Si Bébé pouvait juste se détendre et si je pouvais juste mieux dormir, ce serait une énorme amélioration, j’en suis convancue. En attendant, je viendrai vider mon sac encore ici.

Je vous laisse. Bébé est réveillé depuis 5h40, Le Chevalier nous a rejoints à 6h… C’est parti pour une nouvelle journée de folie !!!

Publicités

2 réflexions au sujet de « Non mais fichez moi la paix ! »

  1. Haha réveil à 5h50 (SANS nuit complète, est-ce utile de le préciser ?), avec présentement Gustave qui me fout ses doigts dans MES trous de nez pendant la 35637389e tétée de ces dernières 24h alors qu’Oscar démonte toutes les roues de ses petites voitures. Sur ce je vais allez me petit-suicider au Plizz, mes plinthes m’attendent. (Un jour, nous VAINCRONS)

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s