About me·bien-être·Fails

Je n’ai pas été gentille avec moi…

Voilà un très bel exemple de « faites ce que je dis, pas ce que je fais ». Je me suis encore poussée à bout. L’épuisement m’a gagnée. J’ai un nouveau zona, ce qui n’arrange rien à tout ça. Le plus dur, c’est que finalement, à vouloir avancer le plus vite possible, je me fais repartir de plus loin.

Attention, tout n’est pas tout noir ! J’ai déjà commencé mon traitement, j’ai été beaucoup plus gentille avec moi-même ce week-end et j’ai encore plein d’inspiration et de motivation, une super semaine qui m’attend.

Je voulais juste partager avec vous le fait que je n’ai sciemment pas suivi mes propres conseils. J’ai laissé de côté des créneaux bien-être pour pouvoir travailler plus (2 semaines de vacances scolaires et les week-ends à rallonge faisant que j’ai moins d’heures pour effectuer mon travail). J’ai travaillé à chaque moment possible et j’ai stressé quand je ne pouvais pas.

Et dire que je suis très entourée de personnes pouvant aider avec les enfants ! Dans ces moments-là, je pense encore plus aux parents solo qui sont vraiment « isolés » pour le coup. Je ne sais pas dans quel état je serais, ni comment je m’organiserais si je ne pouvais compter que sur moi-même. Une chose est certaine, les enfants n’auraient pas le rythme que je souhaite leur donner.

Bref, tout ça pour dire que j’ai laissé mon bien-être de côté sur du court terme, visant plus de calme à moyen terme, et mon corps m’a rappelée à l’ordre… C’est tellement facile à faire comme erreur puisque j’aime ce que je fais et il n’y a pas de notion de « travail ». Mais je dois vraiment recommencer à me déconnecter le soir et faire une pause en journée. Retour des soins du visage, des bains moussants, des soirées film ou lecture, du plaisir de ne rien faire. Exit les déjeuners devant l’ordi et reprenons la petite séance de sport ou la balade pour prendre l’air.

Si je voyais un ami se comporter comme je l’ai fait ces dernières semaines, j’aurais tiré la sonnette d’alarme, je lui aurais dit de ralentir, de prendre soin de lui, qu’il ne pourrait s’occuper de sa famille et de son travail correctement s’il s’épuisait, etc. Pourtant, je suis mon amie ! Je m’aime 🙂 alors pourquoi n’ai-je pas pris soin de moi ?

Bon, je sais pourquoi… Mais je m’engage à m’occuper de moi, à me remettre sur pied, à célébrer toutes les bonnes choses, à travailler avec passion lorsque c’est l’heure, à me déconnecter et revenir à ma vie de famille ensuite et à passer des moments calmes, toute seule, pour me ressourcer.

Et vous ? Quels signes vous font savoir que vous poussez le bouchon ?

Publicités

2 réflexions au sujet de « Je n’ai pas été gentille avec moi… »

  1. Moi aussi, j’ai eu tendance à pousser le bouchon. Actuellement, je suis en phase où j’y vais plus tranquillement mais parce que les conditions me le permettent davantage qu’à une époque. S’écouter est plus que nécessaire mais va savoir pourquoi, il faut toujours qu’on aille tester nos limites lol! Allez, prend soin de toi, gros bisous!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s